Sa biographie

Véronique Massonneau est née en 1959 à Jemappes (Belgique), non loin de la frontière française, dans une famille de sept enfants. Fille d'un agriculteur bio et d'une assistante sociale, elle devient institutrice.

 

Après quelques années d'enseignement, dans les années 80, elle rencontre son futur mari et quitte la Belgique pour s'installer avec lui dans le département de la Vienne. Ce mariage lui fait choisir la nationalité française mais elle doit se réorienter professionnellement car son diplôme d'institutrice n'est pas reconnu en France.

 

Elle exerce alors plusieurs métiers avant d'intégrer un des grands réseaux bancaires mutualistes français. S'engageant rapidement dans le syndicalisme, au sein d'une organisation autonome, elle est élue déléguée syndicale et du personnel. Elle parcourt les régions Poitou-Charentes et Aquitaine pour défendre les droits de ses collègues.

 

En 2000, elle adhère aux Verts car ils proposent une vision globale où la protection de l'environnement, le progrès social et le développement économique doivent être envisagés comme un tout, si l'on veut se projeter dans un avenir durable.

 

Chez les Verts, elle exerce des responsabilités locales et contribue à la création du groupe local de Châtellerault ; puis elle siège au conseil politique régional avant d'être désignée représentante des Verts Poitou-Charentes au Conseil national du parti.

À la création d'Europe Écologie Les Verts, elle est élue commissaire financière du parti, lors du congrès de 2011.

 

Tout au long de son parcours politique, elle représente les Verts puis Europe Écologie Les Verts aux différentes élections : municipales, cantonales, législatives, sénatoriales et régionales. En 2001, elle est élue à Naintré et devient adjointe à la scolarité et à la petite enfance. A la suite d'une démission collective de 12 élus sur 29, elle interrompra son mandat.

 

Désignée comme la candidate de l'Union PS-EELV sur la 4e circonscription de la Vienne (Châtellerault-Loudun), aux législatives de juin 2012, elle bat le député-maire sortant Jean-Pierre Abelin (Nouveau Centre).

 

Députée à plein temps, Véronique Massonneau siège à la Commission des Affaires sociales. Elle est secrétaire de la commission spéciale chargée de vérifier et d'apurer les comptes de l'Assemblée Nationale et préside le groupe d'amitié France–Cap-Vert. Elle est membre de la section française de l'Assemblée parlementaire de la francophonie et membre suppléante de l'Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement.

 

 

Ses valeurs

Véronique Massonneau est une députée écologiste marquée par son combat social quotidien aux côtés des salariés de la banque dont elle faisait partie.

Son adhésion aux valeurs écologistes a été naturelle. Attachée à la transition énergétique et à un modèle de société différent de celui dans lequel nous vivons, elle défend une société plus responsable, plus respectueuse de ceux qui la composent, de son environnement et des générations futures.

Une société plus juste. Plus égale. Plus humaine.

Cela se retrouve dans l’un des aspects fondamentaux de la personnalité de Véronique Massonneau : sa sensibilité à l’égard de toutes les problématiques sociales. Ce n’est pas un hasard si elle a choisi de siéger en commission des Affaires sociales.
Défendre les personnes fragiles, celles qui souffrent d’une situation injuste, celles qui sont mises à l’écart d’une société par trop souvent insensible, tel est le combat républicain que mène Véronique Massonneau.
La députée de la Vienne a, par exemple, lutté aux côtés des défenseurs du mariage pour tous et son engagement a été salué unanimement.

Pierre Lantier, suppléant de Véronique Massonneau

Un ancrage territorial

 

Né d’une mère Châtelleraudaise et d’un père Loudunais, Pierre Lantier est né en juin 1963 à la clinique Sainte-Anne de Châtellerault.
Après avoir effectué sa scolarité de l’école maternelle du Martray jusqu’au Lycée Guy Chauvet de Loudun, il a commencé des études d’Histoire à l’Université de Poitiers.

Aujourd’hui, le suppléant de Véronique Massonneau est cadre à la Direction du Courrier Poitou-Charentes où il est chargé du contrôle de gestion social.

Une véritable expérience politique

Pierre Lantier a toujours montré une véritable volonté d’agir politiquement pour sa région dans un esprit constructif et dans l’intérêt des habitants de celle-ci.
C’est pourquoi, dès 1989, il adhère à la section du Parti Socialiste de Loudun et participe aux élections cantonales et municipales Loudunaises. 
Conseiller municipal depuis 2001 et délégué à la Communauté de Communes du Pays Loudunais depuis 2006, il a mis tous ses efforts au service de l’élection de Véronique Massonneau à la fonction de députée en juin 2012.

 

Un rôle à part entière

 

Pierre Lantier met ainsi tout son vécu et toute son expérience politique au service des habitants de la circonscription de Châtellerault et Loudun dans laquelle Véronique Massonneau a été élue.

Il complète à merveille le travail de la députée en assurant, grâce à sa connaissance de la politique régionale et locale et à ses qualités relationnelles, un maillage territorial précieux. Ainsi, Véronique Massonneau peut s'appuyer sur ce travail pour assurer un lien exceptionnel avec les habitants et les collectivités de sa circonscription.