L'Agence Française pour la Biodiversité voit le jour !

Ci-dessous, le texte de la question : 

 

En 2006, dans le pacte présidentiel qu'il avait fait signer aux principaux candidats, Nicolas Hulot préconisait la création d'une agence nationale du patrimoine naturel.

Jean-Louis Borloo, puis Chantal Jouanno, ont tenté, en vain, de mener à bien cet engagement, sans obtenir gain de cause au sein des gouvernements de François Fillon.

Cette agence existe enfin aujourd'hui sous un autre nom, puisque ce 1er janvier 2017, l'Agence française pour la biodiversité a vu le jour.

Elle est l’une des principales avancées de la loi dite de « reconquête de la biodiversité » que vous avez portée et su faire aboutir, après des années d'attente.

Je rappelle au passage que ce texte a été largement voté par notre assemblée en juillet dernier. Tous les groupes de la majorité et le groupe GDR l’ont adoptée : c’est bien la preuve que l’écologie peut constituer un ciment pour les progressistes.

L’agence, c’est le chaînant manquant entre la préservation de la biodiversité et les acteurs de territoires. Enfin, nous avons l’outil simple et visible qui permettra à tous ceux qui veulent agir la biodiversité, tout en se développant leurs territoires.  

Cette agence est créée par la fusion de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques; de l’Agence des aires marines protégées ; de Parcs nationaux de France ; et de l’Atelier technique des espaces naturels.

Nous sommes plusieurs ici à regretter ici qu’elle n’ait pas intégré l’office national de la chasse et de la faune sauvage, et nous espérons qu’à l’avenir les préjugés tomberont, et que le travail en commun donnera l’opportunité de ce renforcement.

Mais réjouissons-nous de cette avancée !

Pouvez-vous, madame la ministre, nous dire selon quel calendrier, quels objectifs et quels moyens l'agence française pour la biodiversité sera amenée à travailler ?