Edouard Branly : la députée au lycée, les élèves à l'assemblée

Le lycée Edouard Branly, qui dispense un enseignement général et technologique, est un véritable atout pour notre territoire. Lundi dernier j'y effectuais une visite. Ce fut l'occasion de participer à deux séances de discussions  : l'une avec les anciens élèves de 1ere ES A, l'autre avec ceux de 1ere GA. Jeudi 1er, j'ai également organisé une visite du Palais Bourbon pour ces derniers.

 

L'année passée, en partie grâce à ma réserve parlementaire, les élèves de première ES A ont pu effectuer un voyage d'études à Cracovie  : Visite des camps d'Auschwitz, de Birkenau et du ghetto de Varsovie. Dans ce moment que nous vivons, où confrontés à des problèmes complexes certains apportent des réponses simplistes, il est important de sensibiliser les jeunes générations aux drames du passé. La démocratie exige en effet une intelligence collective. Cela impose que chaque citoyen soit en capacité de dépasser son propre vécu et apte à porter un regard analytique sur la société. Tel que j’ai pu l'entendre lundi, ce voyage reste et restera pour eux un moment déterminant dans la construction de leur citoyenneté.

 

En début d'après-midi, ce sont sur les thématiques de l'euthanasie et du suicide assisté que j'ai pu échanger avec les élèves de 1ere GA. C'est une démarche audacieuse qui a été initiée par les enseignants. Mon engagement en faveur de ces deux mesures, qui permettraient à chacun de choisir le moment et le moyen de son départ, engage pour beaucoup une réflexion au carrefour entre l'éthique collective et les libertés individuelles. C'est pourquoi il est légitime d'amener les plus jeunes à toucher cette complexité.

 

Je remercie monsieur Claverie, Directeur Académique des Services de l'Éducation Nationale (DASEN), monsieur Alaphilippe, proviseur du lycée, l'équipe pédagogique ainsi que les élèves pour cette belle journée dans leur établissement.