J'interroge la ministre de l'écologie Ségolène Royal sur l'avenir du dispositif chèque-énergie !

Je tiens aujourd’hui à saluer la victoire de l’écologiste d’Alexander Van der Bellen à la présidence autrichienne, une victoire relative au regard du score bien trop élevé de son concurrent d’extrême droite qui ne doit pas nous faire oublier l’exigence du rassemblement.

 

Je pose cette question au nom des députés écologistes à Madame Ségolène Royal.

 

Madame la Ministre, depuis le 20 mai dernier, les tarifs sociaux énergies ont disparu pour laisser place aux chèques énergies.

Ce dispositif permet aux ménages aux revenus les plus modestes de payer une partie leurs factures énergétiques. Ce chèque énergie est accessible pour les ménages dont le revenu annuel est inférieur à 7700 euros.

 

Ce chèque permet d’élargir les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz puisque son montant est progressif, à l'avantage des personnes les plus démunies.

En tant qu’écologistes, nous saluons cette mesure qui se veut solidaire et équitable. Véritable avancée d’une gauche sociale et écologiste, ce nouveau dispositif permet de lier des combats qui nous sont chers  : la justice sociale, en débloquant des fonds supplémentaires à destination des plus modestes et l’écologie, car cette mesure, qui s’inscrit dans la loi transition énergétique, permet d’aider à rénover les logements les plus énergivores.

 

Aujourd’hui les français dépensent en moyenne 1697 euros pour les énergies domestiques. Mais, près de 8 millions de personnes sont en situation de précarité énergétique, c’est-à-dire qu’elles connaissent de grandes difficultés pour disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à leurs besoins élémentaires.

 

Le chèque énergie se veut être l’une des réponses à cette précarité énergétique. Aussi, pouvez-vous, Madame la Ministre, nous éclairer sur ce que cette nouvelle mesure apporte en plus aux ménages les plus modestes et nous exposer les suites que va connaitre ce dispositif aujourd’hui encore expérimental  ?

 

 

Je vous remercie