Entre Commémoration et inauguration, les journées sont parfois riches et étonnantes.

 

Il est parfois étonnant, dans sa fonction de députée, de commémorer le matin la fin d'une guerre qui a fait des millions de morts, l'après-midi de venir au salon du livre d'histoire de Monts-sur-Guesnes, et le soir, d'inaugurer un festival de musique et de théâtre et d'arts, le festival des folies Bastringues à Coussay-les-bois. C'est pourtant le dérouler de ma journée de Mercredi. C'est le passage de la violence à la création en passant par la réflexion. C'est symbolique du pire et du meilleur de l'être humain. La réflexion, le regard que nous portons sur le passé, peut nous prémunir de reproduire les conflits et nous mener vers des processus créatifs capables de nous élever un peu plus.