Les CM2 de l'école Lavoisier veulent inscrire le droit des enfants aux loisirs dans la loi

 

La classe de CM2 de l'école Lavoisier de Châtellerault participe au Parlement des enfants.

Je suis allée rencontrer ses 23 élèves lundi matin, pour répondre à leurs questions sur le rôle d'une députée, sur mes activités à l'Assemblée et en circonscription, sur les élections, sur le vote des lois... Une discussion très riche tant leur soif d'apprendre est totale.

Ils m'ont également parlé de leur proposition de loi visant à instaurer un droit aux loisirs pour les enfants de familles modestes.

Lire la suite et voir les photos

En effet, chaque classe du Parlement des enfants élabore une proposition de loi ; un jury en choisira quatre, soumises au vote des 577 classes participantes. La classe dont la proposition de loi aura recueilli le plus grand nombre de suffrages sera invitée à l'Assemblée nationale avec son enseignant au cours de la dernière semaine du mois de juin 2015 pour la remise de son prix.

 

Avec leur "maîtresse", madame Ferrières, les élèves de l'école Lavoisier ont travaillé toute une année sur les droits de l'enfant et sont partis de leur propres expériences de la vie pour choisir le sujet de leur proposition.


Dans l'exposé des motifs, ils estiment que tout enfant doit avoir le droit d'exercer une activité de loisirs encadré (sport, musique, activité artistique ou autre). Ils constatent que cela n'est aujourd'hui pas possible dans les familles les plus pauvres et souhaitent remédier à cette situation. C'est une très belle idée que je soutiens et qui, je l'espère, emportera les suffrages de la majorité des jeunes député-e-s français-e-s.


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Nicolas G (jeudi, 19 mars 2015 19:22)

    Superbe initiative ! Il s'agit là par la même occasion de l'un des meilleurs moyens d'apprentissage de la démocratie, qui plus est en rencontrant un élu afin d'échanger avec lui sur sa proposition de loi. Une visite qui rend l'exercice d'un mandat concret aux yeux des enfants. Pour travailler sur ce quartier et rencontrer régulièrement ces enfants et leur famille, je peux assurer qu'ils sont plein de ressources...