LGV Poitiers-Limoges : déclaration d'aberration publique

La LGV Poitiers-Limoges a reçu des avis négatifs de la commission parlementaire « Mobilité 21 », de la cour des comptes et du conseil d'État.

 

Projet aberrant techniquement, financièrement, en terme d'aménagement du territoire et d'environnement, il vient pourtant d'être déclaré d'utilité publique par le gouvernement.

Lire la suite

La LGV Poitiers-Limoges a reçu des avis négatifs de la commission parlementaire « Mobilité 21 », de la cour des comptes et du conseil d'État. Projet aberrant techniquement, financièrement, en terme d'aménagement du territoire et d'environnement, il vient pourtant d'être déclaré d'utilité publique par le gouvernement.

 

Ce passage en force est contre toute logique alors que les moyens de l'État pour les infrastructures de transports sont revus à la baisse avec l'abandon de l'écotaxe. Contre toute logique alors que le réseau ferré français existant, à bout de souffle, nécessite de toute urgence d'être rénové.

 

Contre toute logique quand la politique du « tout LGV » est remise en cause par tous les spécialistes de la mobilité et par toutes les instances consultatives : la rentabilité des lignes LGV n'est pas assurée, les dessertes diminuent sur leur parcours, le prix des billets devient prohibitif pour la majorité de la population.

 

Et pourtant il y a d'autres solutions pour le territoire : la ligne existante Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT), celle du terrible accident de Brétigny-sur-Orge, peut et doit être modernisée de toute urgence. Nous devons travailler avec la région Limousin à une amélioration de la desserte entre Poitiers et Limoges, le TER peut être plus efficace et, pour rejoindre Paris, l’option la plus efficace est bien le POLT.

 

Nous allons continuer à lutter contre cette aberration, par tous les moyens possibles, et à défendre les alternatives moins coûteuses et réellement utiles.

 

Véronique Massonneau, députée EELV de la Vienne

Yannick Jadot, député européen EELV du Grand ouest

Françoise Coutant, vice-présidente EELV du conseil régional, en charge de la mobilité.

Didier Coupeau, secrétaire régional EELV Poitou-Charentes

Écrire commentaire

Commentaires : 0