Mutualisation des centres d'incendie de Saint-Gervais et Saint-Christophe

Le regroupement des centres d'incendie et de secours de Saint-Christophe et de Saint-Gervais-les-Trois-Clochers a donné lieu à une cérémonie solennelle à la mémoire du centre de Saint-Christophe et des soldats du feu disparus. L'occasion pour Véronique Massonneau de rendre hommage aux sapeurs-pompiers.

Lire l'intervention

Lire l'article de la NR

Messieurs les gradés du corps départemental des sapeurs-pompiers

Mesdames et messieurs les sapeurs -pompiers

Messieurs et mesdames les élus

Monsieur le vice-président du conseil d'administration du SDIS

Monsieur le sous-préfet

Mesdames et messieurs


Monsieur le vice-président et monsieur le sous-préfet ont bien évoqué les enjeux de la mutualisation des centres d'incendie et de secours de Saint-Gervais-les-Trois-Clochers et Saint-Christophe.

Je souhaite que ce rapprochement et cette mise en commun des compétences donne toute satisfaction aux sapeurs-pompiers volontaires qui œuvrent ici pour la sécurité de toute la population du secteur, et même au-delà.

C'est à eux que je veux rendre hommage, à leur dévouement et à leur courage. Je suis impressionnée par le nombre d'interventions qu'ils réalisent , que ce soit dans les 6 communes du secteur mais aussi, très souvent, dans des communes hors secteur.

Si on totalise les interventions des deux centres, cela fait une moyenne de près d'une intervention tous les deux jours et demi ! Cela veut dire un rythme très soutenu alors qu'on pourrait croire que dans ces petites communes, il n'y a que très peu de problèmes.

Ce qui est très frappant aussi, et c'est vrai dans tous les centres que j'ai visité, c'est que la grande majorité des interventions concerne les secours aux personnes - même si les accidents restent beaucoup trop nombreux et que les incendies sont une constante, malgré toutes les précautions qui sont prises aujourd'hui.

Les secours aux personnes, ce sont sans doute les missions les plus complexes pour vous, sapeurs-pompiers. Chaque situation est unique, ou presque, vous devez vous adapter d'une façon incroyable à chaque appel au secours. Et l'humain est parfois très étonnant, même lorsque l'on est aguerri à gérer les situations difficiles. Et je suppose que dans vos quelque 70 interventions en 2013, vous avez connu des moments très compliqués.

Ce type d'intervention nécessite une formation solide et continue, aussi bien dans les centres urbains que dans les secteurs ruraux. Monsieur le sous-préfet parlait de maintien et perfectionnement des acquis. Il faut que l'égalité des territoires soit une réalité pour cela aussi.

Je voudrais simplement dire une dernière chose : je trouve très intéressant que, au-delà du côté rationnel de la mutualisation, vous ayez cette démarche de conserver la mémoire du centre de premier secours de Saint-Christophe. J'imagine tous les souvenirs, tout le vécu que ce centre représente pour beaucoup de monde. Notamment ceux qui, au fil des décennies, ont servi dans les sapeurs-pompiers. Alors ces souvenirs ne doivent pas disparaître, cette mémoire doit être respectée et se transmettre. Il me semble que cela ne pourra que favoriser la cohésion et l'efficacité du nouveau centre mutualisé.

Je vous remercie.

Écrire commentaire

Commentaires : 0