"Véronique Massonneau joue la transparence à fond"

 

 

La députée écologiste Véronique Massonneau a chargé un “ jury citoyen ” d’attribuer les 117.000 euros de sa réserve parlementaire. Les jurés ont choisi dix-sept projets, sans elle.

Quand il s'agit de dénoncer la politique à la papa, Véronique Massonneau ne fait pas dans la langue de bois. C'est le cas pour la réserve parlementaire, cette enveloppe de subventions, attribuée à tous les députés, que la loi les oblige désormais à dévoiler au grand jour.

L'élue écologiste avait promis, dès son arrivée au Palais Bourbon, la transparence à la fois sur les destinataires mais aussi dans l'attribution des fonds, distribués généralement de manière très confidentielle. Elle a tenu sa promesse en constituant un « jury citoyen » local chargé, sans elle, de gérer les 117.000 € légaux de subventions.
« Ça va étonner mais, moi, je suis contre la réserve parlementaire : ça n'a aucune légitimité et ça reste une manière de faire du clientélisme, commentait-elle hier matin lors d'une rencontre avec la presse à sa permanence du boulevard Blossac à Châtellerault. On a eu quand même une très bonne idée. On passe d'un système extrêmement opaque et injuste à un système ouvert et transparent. »

 " Un système opaque et injuste "

Un jury de six personnes, pour moitié composé des bénéficiaires de la réserve 2013 et pour moitié « de personnes choisies pour leur expertise », a été constitué. Il a réuni un chef d'entreprise, une agricultrice, un ex-salarié de l'industrie, une metteure en scène et deux responsables associatifs.
Le jury a finalement choisi 17 projets (issus de six collectivités et de onze associations), sans que la parlementaire ne participe aux délibérations, indique-t-elle, mais après qu'elle ait fixé quelques priorités dans les choix : solidarité, accessibilité, rénovation thermique, accès à la culture, sport… Le système serait-il à conseiller aux autres députés de la Vienne ? Véronique Massonneau : « Je ne juge pas ! Pour le moment, la loi n'exige que la transparence des bénéficiaires. Moi, je considère que ma méthode est la bonne ! »

pour qui ?

> Associations (46.700 € 
5.000 € au Toits du Cœur de la Vienne Châtellerault. 7.500 € au cinéma art et essai Les 400 coups. 8.000 € à Solidarité paysans de Poitou-Charentes Ruffec. 1.500 € auxGalopins des Bois Châtellerault. 4.250 € à la Ferme de l'espoir Châtellerault. 2.500 € à l'association départementale des gens du voyage Châtellerault. 2.500 € au centre de soins de la faune sauvage poitevine Châtellerault. 3.550 € à l'IME Henri-WallonChâtellerault. 2.000 € à la MJC Jean-Paul-Robin Naintré. 2.400 € au Secours catholique Châtellerault. 7.500 € à Poitou Loire Anjou Touraine entrepreneurs audiovisuel unis Loudun.
> Collectivités (70.300 € 
10.000 € à la mairie de Martaizé (salle des fêtes). 5.300 € à la mairie de Lésigny(sécurisation écoles). 10.000 € à la mairie de Naintré (travaux énergétiques écoles). 27.000 € à la communauté de communes Les Portes du Poitou (maison de santé). 14.000 € à la mairie de La Chaussée (accessibilité mairie et église). 4.000 € à la mairie d'Angliers (accessibilité parking).

Franck Bastard (Nouvelle République)