LGV Poitiers-Limoges, autoroute A831 : une délégation EELV reçue par le ministre des transports

 

COMMUNIQUE. - Mardi 5 novembre, une délégation* d’élu-e-s EELV du grand Ouest opposés aux projets de la LGV Poitiers-Limoges et d’autoroute A831 sera reçue par Frédéric Cuvillier, ministre des transports.

lire la suite

Les deux projets ont en commun d'avoir été retoqués par les conclusions du rapport de la commission Mobilité 21 et d'avoir un impact environnemental désastreux pour un intérêt économique non démontré.

Les élus EELV du grand Ouest porteront d'une part leur argumentaire contre l'A831, commun aux régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes.

Estimé à près de 14 millions d’euros le kilomètre pour un gain de temps dérisoire de 10 minutes, ce projet d’autoroute de 64 km entre Fontenay-le-Comte et Rochefort coûterait au total près de 890 millions d’euros. Il a fait l’objet d’une analyse sans appel de la part de la Commission Mobilité 21, tant au niveau environnemental qu’économique, le repoussant à un « horizon lointain », après 2050.

Pourtant, un certain nombre de partisans du projet s’échinent à défendre l’A831 coûte que coûte, par des actions de lobbying et d’affirmations erronées.

D'autre part, le dossier de la LGV Poitiers-limoges sera évoqué. La commission Mobilité 21 l'a jugée non prioritaire et renvoyée à 2030-2050. L'Autorité environnementale a émis de nombreuses recommandations et remarques qui ne sont pas favorables au projet. Son financement n'est pas assuré et une déclaration d'utilité publique gèlerait les territoires concernés pour de nombreuses années. De plus, il ne correspond pas aux besoins de déplacement quotidien des citoyens, alors que l'urgence est à la rénovation des lignes existantes, comme l'a tragiquement rappelé l'accident de Brétigny-sur-Orge.

Les élu-e-s EELV ont donc sollicité le ministre Cuvillier afin de lui exposer l’ensemble des arguments qui démontrent qu’en plus d’être une aberration écologique et économique, ces infrastructures sont inutiles et sans ambition durable pour l’aménagement du territoire. L’occasion aussi pour les élu-e-s EELV de réaffirmer que des alternatives, basées sur l’amélioration de l’existant tant routier que ferroviaire, sont souhaitables et possibles.

 

La délégation :

Pour le Grand Ouest :

Yannick Jadot (député européen)

Pour le Poitou Charentes :

Véronique Massonneau (députée de la Vienne)

Françoise Coutant (Vice Présidente du Conseil régional, en charge des Transports)

Bernard Ferrier (maire de Marans)

Pour les Pays de la Loire :

François de Rugy (député de Loire Atlantique, co-président du groupe EELV à l’Assemblée Nationale)

Jean-Philippe Magnen (Vice président du Conseil régional, porte parole national d’EELV)

Michel Perrier (Conseiller régional membre de la Commission transport)

 

Tony Demeurant (Coordonnateur du groupe local EELV Vendée Sud)

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    venduba (mercredi, 06 novembre 2013 07:50)

    bonjour
    pouvez vous nous dire à nous Limousin , quels sont vos moyens de transports pour vous rendre à Paris et ailleurs?