"Périlleuse voie du dialogue"

 

 

Suite à ma mise au point sur la chasse à courre, le journaliste Alain Defaye a publié un billet dans la Nouvelle République. Je vous invite à le lire.

lire le billet

Il est parfois risqué de faire entendre sa différence. La députée écologiste de la Vienne Véronique Massonneau en prend la pleine mesure depuis qu'elle a demandé le retrait de sa signature d'une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre. Elle s'est exposée à une avalanche de réactions qui l'ont amenée réaffirmer sa position, sur son site internet. Elle s'étonne de mails « particulièrement insultants » et qui la laissent perplexe : « Tant de violence au nom de la non-violence, voilà qui est troublant. »Impossible dialogue ? Pour sa part, elle maintient qu'elle ne peut pas se satisfaire d'une « opposition entre écologistes et chasseurs […] par trop caricaturale, voire dogmatique » et revendique « le droit de discuter avec tous ». « J'assume de ne pas rentrer dans le moule, de n'être pas figée sur des certitudes et de garder intactes les valeurs de dialogue et de tolérance qui m'ont amenée à m'engager en politique. » Un vent de courage et de renouveau qui ringardise les tempêtes d'invectives.

Alain Defaye

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Jean Charles Guyonneau (vendredi, 07 juin 2013 10:01)

    la question m'a été posée samedi dernier lors de notre marche de Bethines par deux agriculteurs .Je n'avais que la première partie de l'histoire ; ta signature sur le projet ... J'ai simplement dit que je pensais qu'il etait utile de te poser directement la question. Par d'autres conversations dans le Loudunais je sais que tu est connue du monde rural ce qui était loin d'etre le cas avec ton prédécesseur...Beaucoup sont intrigués par une femme écologiste et députée il y a plus de curiosité et d'attente que de critiques alors tu as raison de dialoguer ! Je reclame le droit d'avoir une opinion et ce meme droit doit etre valable pour nos elus .. amitiés

  • #2

    zamora bertrand (vendredi, 07 juin 2013 11:09)

    bonjour,
    Opposer chasseurs et écologistes est une antinomie conceptuelle. Pour bien connaitre les deux entités, pour avoir été chasseur dans ma jeunesse, par tradition familiale certainement, devenu écologiste par intime et incontournable conviction, j'estime que les us et coutumes des chasseurs, leur identité, leur ancrage avec et dans la nature est tout à fait respectable et finalement absolument pas dangereux pour l'environnement, d'autres réalités de ce début de siécle le sont bien davantage. Je soutiens la position de Véronique Massonneau.