Une nouvelle étape pour l’action de la majorité : sur l’Europe et sur les investissements dans les filières d’avenir, les écologistes disent chiche !

 

Suite à la Conférence de presse du Président de la République, François Hollande, le jeudi 16 mai 2013, le groupe écologiste à l'Assemblée nationale a publié un communiqué afin d'exprimer sa satisfaction, notamment en ce qui concerne l'Union européenne et les investissements dans les filières d'avenir.

lire la suite

Outre une mise en perspective utile de la première année de l’action gouvernementale, nous retenons de l’intervention liminaire du président de la République à sa conférence de presse une clarification qui dessine le passage à une nouvelle étape.

Notre premier sujet de satisfaction porte sur l’offensive annoncée sur le fonctionnement de l’Union européenne, notamment sur le plan économique. Les écologistes ont toujours souhaité un pas en avant dans l’intégration politique européenne.

C’est une bonne nouvelle dans son contenu, puisqu’elle reprend des positions qui sont celles des écologistes : un gouvernement économique européen dirigé par un président désigné sur le long terme, un plan d'insertion des jeunes assorti d’une stratégie d'investissement industriels d’avenir, la mise en place d’une communauté européenne de l'énergie pour le renouvelable, l’ouverture d’une nouvelle étape d’intégration européenne par la définition de moyens de financement, fiscaux et par l’emprunt, propres à l’Union.

C’est également une bonne nouvelle car cette initiative est assortie d’un délai de deux ans pour sa réalisation. Nous espérons que les partenaires de la France s’en saisiront, et sommes prêts, avec les écologistes européens, à travailler sur ces bases.

Nous satisfait également la définition enfin clarifiée des priorités d’investissement de l’Etat autour de filières d’avenir, dans le numérique, la transition énergétique, la santé et les infrastructures de transports. Nous sommes prêts, là encore, à travailler sur ces objectifs, notamment s’ils privilégient le transport ferroviaire et les déplacements du quotidien.

 

Au-delà de ces deux grandes orientations, nous avons noté avec intérêt l’annonce de l’ouverture des emplois d’avenir au secteur des services à la personne et au tourisme, ainsi que la réforme annoncée de la formation professionnelle.


Dans sa conclusion, pour la première fois aussi clairement depuis la conférence environnementale, le président a enfin fixé comme objectif et comme opportunité de développement économique la transition énergétique et la transformation écologique de l’économie.


Pour les député-e-s écologistes, sur ces points qui jusqu’ici n’ont pas été au centre de l’action gouvernementale mais dont le président nous annonce qu’elles le seront dans les mois à venir, la réponse est claire : chiche !

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    DJOUDI (vendredi, 17 mai 2013 11:57)

    D'une socialiste picto-charentaise : un an que j'attendais ça !