Enquête du Figaro : Mariage gay, PMA, GPA : ce que pense votre député-e

 

Le 8 février 2013, le site Internet du quotidien Le Figaro a publié les résultats de son enquête auprès des 577 député-e-s. Cette dernière visait à connaître la position des parlementaires sur l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, sur la PMA et sur la GPA. Véronique Massonneau y a répondu.

lire la suite

Voici les réponses apportées par la députée écologiste :

 

Député: Véronique Massonneau
Circonscription: Vienne (4e)
Groupe: Écologiste
A répondu au questionnaire du Figaro.fr: Oui

Favorable au mariage pour tous: Oui
C’est un combat de longue date que nous menons au sein de EELV. Il s’agit d’une égalité de droits, j’y suis donc totalement favorable.

Favorable à une union civile: Non
Je suis pour le mariage. Pas pour la création d’un régime hybride apportant les mêmes droits mais refusant l’appellation de mariage. Si les droits sont les mêmes, quel intérêt d’en modifier le nom ? Je ne veux pas d’un Pacs amélioré, ou un régime discriminant, même par son appellation. Le mariage est un droit civil qui doit être ouvert à tous les citoyens, quelle que soit leur orientation sexuelle. 

Favorable à l'adoption: Oui
Bien évidemment, je suis favorable à l’adoption. Bien que différenciés dans le droit, l’adoption est la conséquence simple du droit au mariage. Le mariage est une concrétisation d’un projet de couple, tout comme l’est un enfant. Nous ne pouvons décemment nous opposer au projet parental d’un couple homosexuel. 

Favorable à la PMA: Oui
Le schéma est simple. Les hétérosexuels ont le droit au mariage, les homosexuels aussi. Les hétérosexuels ont le droit à l’adoption, les homosexuels ont le droit à l’adoption. Les hétérosexuels ont le droit à la PMA, les homosexuels ont le droit à la PMA. Sous quel principe pourrait-on refuser l’envie légitime d’une femme de porter son propre enfant plutôt qu’en adopter un ? 

Favorable à la GPA: Non
Je suis plutôt contre. Tout comme la loi doit garantir une égalité de droits, elle doit continuer de garantir une même interdiction pour tous. La GPA est interdite pour les hétérosexuels, elle doit donc le rester pour les homosexuels. Toutefois, au sujet de la GPA, je suis pour la reconnaissance des enfants issus d’une GPA dans un pays étranger. Aujourd’hui, ces enfants sont dans une situation de non-droit à laquelle il faut remédier au plus vite en autorisant la retranscription de leur acte de naissance dans l’état civil français.


Écrire commentaire

Commentaires : 0