Véronique Massonneau : "les citoyens doivent être protégés"

Lors du vote de la proposition de loi relative à l'indépendance de l’expertise en matière de santé et d’environnement et protection des lanceurs d’alerte, Véronique Massonneau a expliqué pourquoi les député-e-s écologistes voteraient en faveur de ce texte. Elle a ainsi précisé toute l'importance de protéger les citoyen-ne-s émettant une alerte de préservation de la santé publique.

lire la suite

Mme la présidente. La parole est à Mme Véronique Massonneau, pour le groupe Écologiste.

Mme Véronique Massonneau. Comme la plupart des orateurs de la majorité l’ont expliqué lors de la discussion générale et dans les débats sur les articles et les amendements, et comme j’ai moi-même pu le rappeler, ce texte est une véritable avancée dans le droit des lanceurs d’alerte.

Nous avons, chacun à notre tour, évoqué des dysfonctionnements du système actuel. Ces exemples démontrent toute l’importance qu’il y a à protéger ces citoyennes et ces citoyens. La multiplication des scandales – avec, ces derniers jours, les pilules de troisième et quatrième générations, ou encore le Diane 35 – doit faire prendre conscience aux législateurs que nous sommes de la nécessité de prendre des mesures pour éviter que cela se reproduise.

Je suis désolée d’observer que, sur les bancs de l’opposition, un sentiment de défiance persiste à l’égard d’un texte qui va dans le bon sens, et qui met en place un dispositif de sécurité sanitaire encadré.

Les écologistes voteront bien évidemment pour cette proposition de loi, qui constitue une réelle avancée pour les citoyens, pour les lanceurs d’alerte, pour la santé publique de notre pays. (Applaudissements sur les bancs du groupe écologiste.)

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0